Le blue whale challenge

Le jeudi 17 mars était organisée à l'école une réunion à laquelle étaient invités l'ensemble des parents des élèves des 2 classes de CM2. Organisée par les enseignants et Madame ROUBEY, cette réunion avait pour but d'alerter les parents sur les agissements de certains enfants des deux classes de CM2 pouvant être dangereux pour eux-mêmes et pour les autres. Il s'agissait de nouvelles pratiques découvertes et propagées par les réseaux sociaux sous le nom de blue whale challenge.

Le lundi précédent le jour de la réunion, des enseignants avaient surpris des enfants en train de tailler des bouts de bois (bien pointus) et plusieurs de ces bouts de bois ont été retrouvés dans la cour de récréation.

Demandant des explications aux enfants, plusieurs ont spontanément parlé du blue whale challenge et ont expliqué le principe de "défis" proposés via des réseaux sociaux. Certains enfants pouvaient lister toute une série de défis, allant de la scarification de l'avant bras (avec les bouts de bois) ... jusqu'au défi ultime: le suicide.

Les enseignants ont immédiatement fait des recherches pour obtenir des informations sur le blue whale challenge et ont décidé d'organiser, en urgence, une réunion avec les parents de CM2 pour les tenir informés.

Le blue whale challenge, ou "défi de la baleine bleue",  a émergé sur un réseau social russe il y a à peu près un an. Il est désormais arrivé en France sur les réseaux sociaux les plus communs tels que Twitter, Facebook et Instagram.

Le principe est la délivrance quotidienne de défis dont la gravité augmente progressivement. Parmi les 50 défis : scarification des bras, des lèvres, fatigue imposée, avaler un verre d'eau de javel, se prendre en photo nu dans la rue la nuit, monter sur le toit et s'asseoir les jambes dans le vide... avec obligation pour les victimes de prouver qu'ils ont rempli les défis (en postant des photos, des vidéos) sous peine d'être sanctionnés (moqueries, harcèlement...).

L'objectif de la réunion était de sensibiliser les parents sur l'existence de ce phénomène dont certains "grands" de l'école connaissaient déjà l'existence, et plus généralement pour les appeler à une grande vigilance vis-à-vis de l'usage que leurs enfants font d'internet et des réseaux sociaux.

Le blue whale challenge vise principalement les collégiens (les 12-15 ans) mais les plus jeunes ne sont pas à l'abri: certains élèves ont déjà des comptes sur les réseaux sociaux, d'autres sont informés par les grands frères et les grandes soeurs... Ils sont d'autant plus fragiles qu'ils sont très jeunes et donc très facilement influençables et manipulables. Enfin, ce n'est pas parce qu'un enfant ne dispose pas de compte sur un réseau social qu'il n'est pas concerné par le danger. A l'école, le principal réseau social est la cour de récréation. La seule vigilence des enseignants n'est pas suffisante car ils ne peuvent pas tout voir. Il a donc été demandé aux parents d'interroger leurs enfants et de vérifier leurs avants-bras.

Pour en savoir plus: information de e-enfance sur le blue whale challenge

La Police Nationale a lancé l’alerte début mars en France et a relayé sur Twitter et Facebook le numéro 0 800 200 000 de Net Ecoute. Le Ministère de l’Education nationale a suivi en alertant les Rectorats.

Les dangers liés à internet sont multiples. Nous vous invitons également à lire notre article relatif à l'usage d'internet par les enfants.

Catégorie de Lettre d'Information: